L'assurance-vie CLER fait encore parler (le 28/10/2014)

Le contrat d'Assurance-vie CLER sur la sellette avec une action en groupe de l'association CLCV intenté contre AXA et AGIPI

En cause le taux minimum garanti de 4,5% qui a été proposé durant une durée limitée jusqu'en 1995 et qui n'est plus respecté ces dernières années pour ce contrat proposé par une association d'épargnant, l'AGIPI, et géré par la société AXA. Un défaut pour lequel l'AGIPI et AXA ont été condamnés définitivement par la justice rappel dans son communiqué l'association nationale de défense des consommateurs et usagers. L'association CLCV estime un préjudice moyen de 1500 à 4000 euros mais pouvant aller dans certains cas jusqu'à 15 000 euros. Le préjudice collectif serait lui estimé entre 300 et 500 millions d'euros. Dans son communiqué de presse la CLCV fait également un appel aux épargnants qui pourraient se joindre à cette action de groupe. Sont concernés les épargnant ayant souscrits au contrat d'assurance-vie CLER et versés un premier abondement avant le 1er juin 1995

L'assurance-vie se porte bien (le 27/10/2014)

Alors que le Livret A est à la peine, l'assurance-vie a toujours le vent en poupe cette année avec une collecte nette en septembre de 2,1 milliards.

Si l'année 2013 s'était mal terminée pour l'assurance-vie avec une décollecte de 1,6 milliards d'euros, c'est toujours un sans-faute en 2014 avec un neuvième mois consécutif positif qui s'en atteindre le record du mois de juillet (3,9 milliards) est tout de même comparable aux belles performances. La collecte nette s'établissant ainsi désormais à 17,4 milliards d'euros sur l'ensemble de l'année. Un dynamisme auquel le marasme du Livret A n'est assurément pas étranger. Tombé à 1% de rémunération au premier août, le moyen d'épargne français a de son côté connu un mois de septembre noir avec 2,37 milliards d'euros en moins sur ses comptes. Tout simplement une première depuis 1989. Et c'est bien l'assurance-vie qui en profite et non pas le livret de développement durable lui aussi nettement dans le rouge avec 780 millions d'euros de décollecte toujours le mois dernier.

L'assurance-vie aussi est en hausse (le 28/05/2013)

L'heure est décidément à l'épargne pour les ménages français et après la hausse des dépôts sur Livret A et LDD, c'est au tour de l'assurance-vie d'annoncer une augmentation de son encours en 2013.

La FFSA (la Fédération Française des Sociétés d'Assurances) vient ainsi de rendre publique son bilan pour le mois d'avril. Avec 11,1 milliards d'euros de cotisations contre 9,2 millards de prestations reversées, la collecte nette est positive de 1,9 milliards. Cette quatrième hausse en autant de mois en 2013 porte la collecte nette à 9 milliards d'euros pour ce début d'année. Sur un an l'en-cours des contrats d'assurance-vie progresse de 4% pour s'établir à 1416,2 milliards d'euros.

Deux nouveaux fonds garantis à La Banque Postale (le 09/11/2011)

Jusqu'au 6 janvier 2012 deux nouveaux fonds communs de placement sont proposés dans l'ensemble des guichets physiques de La Banque Postale.

Ces FCP baptisé Vivoléo Janvier 2020 et Vivoléo PEA Janvier 2020 proposent tous deux des formules au capital garanti à échéance (la garantie porte sur le capital net investi). Le premier étant éligible à l'assurance-vie et au compte d'instrument financier ordinaire (CIFO) tandis que le second l'est comme son nom l'indique au plan d'épargne en actions.

A noter parmi les particularités de cet instrument financier que la durée de l'investissement sera réduite à 4 ans en cas d'évolution favorable de l'Eurostoxx 50 d'au moins 21% à cette échéance (la performance étant alors plafonné à ce taux soit un rendement actuariel annuel brut de 4,85%). L'ensemble des conditions de fonctionnement de ce FCP sont disponibles sur le site de la banque et auprès de votre conseiller de La Banque Postale.

Comparatif des placements financiers des ménages (le 08/08/2011)

Les placements financiers des ménages français fait de moins en moins la part belle aux actions cotées et aux OPCVM selon une étude de la Banque de France.

Si en passant de 2600 à 3900 milliards d'euros l'encours des placements financiers des ménages a augmenté de moitié entre 2000 et 2010, la répartition parmi les différents instruments de ces types de placement a bien évolué en une décennie. L'assurance-vie a ainsi nettement gagné en poids dans le portefeuille des français pour atteindre désormais 34,1% des placements contre 25,1% dix ans plus tôt même si l'on observe sur ces derniers mois une diminution régulière de la collecte en assurance-vie. Cette progression s'étant fait principalement aux détriments des titres d'OPCVM (passés de 10,8% à 6,6%), des actions cotées (4,9% contre 8,7% en 2000) mais aussi des titres de créance (1,7% contre 3%). Si l'encours des dépôts n'a que peu fluctué en proportion avec une baisse de 31,3% des placements financiers en 2000 contre 29% désormais, les dépôts n'occupent désormais plus que la deuxième position, supplanté en tête par l'assurance-vie.

62% des français détiennent de l'assurance-vie (le 21/07/2011)

Avec pour le début de l'année 2010 près de 62% des français en détenant au moins un , l'assurance-vie est l'un des composant majeur du patrimoine des français.

Ainsi selon un rapport communiqué par l'Insee, les contrats d'assurance-vie et de capitalisation viennent en deuxième position après les livrets défiscalisés tel que le Livret A et détenus eux par 85% des ménages. 11,2 millions de ménages détiendraient ce type de contrat pour un total de 14,6 millions de personnes assurées avec une prédominance des contrats d’assurance en cas de vie et de capitalisation (41%) contre 39 % des ménages possèdent un contrat d’assurance en cas de décès (une grande partie de ces derniers étant liés à un emprunt). Parmi les autres outils d'épargne on retrouve derrière en net retrait de ces deux principaux piliers de l'épargne en France, l'épargne logement (31%), les valeurs mobilières avec 19% puis l'épargne salariale (16%).

© Fouinance.fr-2013 - C.G.U. et règles de confidentialité - Partenaires