Le taux d’épargne des français au plus haut

Tandis que la croissance est au point mort, la progression du pouvoir d’achat s’est accélérée tout comme le niveau d’épargne selon les chiffres communiqués par l’Insee.

Après 15,9% au premier trimestre de cette année, le taux d’épargne des français a connu une forte progression (+1,1 point) pour atteindre désormais 17%, un pic depuis le troisième trimestre 2009. En raison notamment selon l’institut de statistiques des impôts sur le revenu et le patrimoine dont la hausse s’est ralentie. Le revenu disponible brut des ménages a progressé de 0,6% au deuxième trimestre contre 0,2% sur les trois premiers mois de l’année. Une hausse qui n’a pas profité à la consommation en baisse de 0,2% sur le trimestre écoulé.

La collecte du Livret A s’accélère

En août la collecte nette du Livret A a progressé de 2,90 milliards d’euros selon le relevé de la Caisse des Dépôts.

Au total c’est un peu plus de 15 milliards d\’euros qui sont venus grossir cette année les comptes de l’outil d’épargne préféré des français. Un peu moins à la fête en 2011 avec déjà 4 mois de décroissance, le Livret de Développement Durable enregistre lui une hausse de 190 millions d’euros portant l’encours total du LDD à 69,1 milliards.

La collecte du Livret A poursuit sa hausse

Pour le 10ème mois consécutif la collecte du Livret A s’est inscrit en hausse pour le mois de septembre selon la Caisse des Dépots.

Si le passage à une rémunération de 2,25% du Livret A au 1er août avait fortement boosté les dépôts avec 2,07 et 2,91 milliards d’euros supplémentaires les deux précédents mois, le rythme a tout de même nettement ralenti en septembre avec 1,13 Md€ de plus. L’encours total de l’outil d’épargne des français est désormais de 211,5 milliards soit 16,17 de plus qu’au 1er janvier. Le Livret de Développement Durable est lui moins à la fête avec une nouvelle collecte négative de 380 millions ramenant l’encours total à 68,7 milliards d’euros.

Le courtage en ligne en septembre

Pour ce mois de septembre l’Acsel a annoncé une légère hausse des ouvertures de compte de courtage en ligne pour ses membres.

Ainsi après un mois d’août marqué par une forte reprise des ouvertures (+2,43%), la tendance est restée à la hausse en septembre mais de manière beaucoup plus modérée avec un peu moins de 4800 comptes supplémentaires, portant le total à 1 101 145 comptes (+0,43%). L’activité est elle très faible avec seulement une moyenne de 0,92 opération par compte sur le mois.

Sur l’ensemble du troisième trimestre 2011, l’Acsel annonce également pour ses membre un profil client moyen un portefeuille de 25 489 euros comprenant une part d’OPCM de 38,53% (9823 euros). Le panel de l’Acsel représentant durant cette période une part de marché du courtage de 6,53%.

Assurance vie : collecte toujours en baisse

Avec une nouvelle diminution de 8% en juin, la collecte des cotisations d\’assurance vie a baissé de 11% s’établissant à 69,3 milliards d\’euros sur les 6 premiers mois de l’année selon la FFSA.

Si la collecte pour les supports en unité de compté est resté relativement stable avec 10,6 milliards, celle des contrats en support euros sont en très net recul avec -13% à 58,7 milliards d’euros. Avec 52,1 milliards d’euros de prestations versées depuis le 1er janvier, la collecte nette n’est elle que de 17,2 milliards d’euros pour le premier semestre contre deux fois plus en 2011.
Une étude conjointe de la FFSA et du GEMA a également noté une performance négative de 0,9% en juin pour les contrats d'[c]assurance vie[/c] en unité de compte (la collecte pour ce type de contrat s\’est établit à 1,5 milliards d’euros en juin). Sur l’ensemble de ce premier semestre 2011, la performance reste toutefois positive à +1,9%. L’étude relevant pour le CAC 40 d’une évolution de -0,6% en juin et de +4,7% sur les 6 premiers mois de l’année.

Le taux moyen des prêts immobiliers reste stable

Selon l’Observatoire Crédit Logement / CSA, les taux des crédits immobiliers demeurent stables à 3,91%.

La tendance se confirme donc depuis juin après la hausse du début d’année avec une situation quasi-identique depuis le mois de juin avec une moyenne de 3,88% pour l’accession dans le neuf et 3,90% dans l’ancien. La part des crédits à taux variable continue elle de reculer pour atteindre 6,7% en août après le pic 9,1% au deuxième trimestre de cette année. La durée moyenne des prêts s’est établie à 215 mois (17 ans et 11 mois) tandis que le coût relatif des emprunts est de 3,84 de revenus des emprunteurs.

Le courtage en ligne repart à la hausse en août

Après un mois de juillet marqué par un fort repli, le nombre de comptes ouvert auprès des courtiers en ligne membres de l’Acsel sont repartis à la hausse en août.

Ainsi malgré un marché boursier toujours aussi chahuté, l’Acsel a annoncé dans son rapport trimestriel une hausse du nombre de comptes actifs de 2,43% à 1 096 378 comptes. L’activité est elle aussi en forte progression avec 1 223 655 ordres exécutés en août contre 880 970 le mois précédent, faisant afficher la plus forte moyenne de ces 12 derniers mois avec 1,12 opération par compte. Malgré cette progression la part de marché des courtiers en ligne composant le panel de l’Acsel poursuit sa baisse (6,53% de pdm), en raison de la très forte augmentation de l\’activité sur Euronext Paris qui a progressé elle de près de 47% sur un mois (18 742 148 ordres).

Taux d’usure pour le 4ème trimestre 2011

Les taux d’usure applicables à partir du 1er octobre 2011 ont été publiés ce lundi au Journal Officiel.

Le taux maximum autorisé pour un prêt inférieur à 1524 euros sera au 4ème trimestre de 21,03%. Ce taux descendra à 12,76% pour un prêt entre 1524 et 3000 euros, à 11,65% pour la tranche allant de 3000 à 6000 euros et enfin 10,10% pour un prêt supérieur à 6000 euros. Concernant les découverts en compte ou encore les crédits renouvelables, les seuils limites seront eux de 19,27% entre 1524 et 3000€, 18,16% entre 3000 et 6000€ et 16,62% au dessus de 6000 euros.

Pour les crédits immobiliers les seuils maximums ont été respectivement fixé à 6,23% pour les prêts à taux fixe, 5,61% pour un crédit à taux variable et 6,28% pour les crédits relais. A noter que les moyennes observées dans les banques lors du 3ème trimestre sont de respectivement 4,67%, 4,21% et 4,71% pour ces 3 types de crédits immobiliers.